Category

Date

25 Sep 2018
Expired!

Time

21h00

Ropoporose

Après le succès inattendu de leur premier album, « Elephant Love » sorti sur le tard en 2015, le tout jeune duo Ropoporose avait un peu la pression. Le cap du deuxième, le disque de la maturité, tout ça. Fuck it, oui. Romain (batterie et tout un tas d’autres trucs) et Pauline (chant, guitares et tout un tas d’autres trucs aussi) -les deux frangin-frangine qui se planquent derrière ce nom-galipette- continuent de faire comme si le monde entier ignorait leur existence. Ce qui n’est pas tout à fait faux non plus. Mais c’est sans doute ce qui leur réussit le mieux à en croire le contenu de ce « Kernel / Foreign Moons ».

Cet album a été composé en mode aléatoire sur trois ans jusqu’à leur entrée en studio avec Thomas Poli (guitariste de Dominique A ou Lætitia Shériff entre autres, qui a joué à fond son rôle de réalisateur sur ce disque). On pourra peut-être passer à côté du concept que cache le titre « Kernel, Foreign Moons » : le duo distingue là titres composés dans le même esprit et la même période d’une part (None, Horses, Spouknit…), morceaux un peu plus éloignés de par leur style ou leur méthode d’écriture d’autre part (Skeletons, Barking In The Park, Holy Birds…). C’est aussi le reflet de thématiques souvent centrées sur un bestiaire bien terrestre (Horses, Fishes Are Love, Barking In The Park), mais qui n’empêchent pas parfois de lever le nez vers le ciel (Spouknit, Moon). De la à parler de concept-album… Et après tout qu’importe le joli flacon dans lequel le duo a cherché à nous refourguer son cocktail : l’essentiel est plutôt dans la belle ivresse qu’il nous procure !

The event is finished.

Laisser un commentaire

fr French
X
Aller au contenu principal